Paul Jenft est vice-champion du monde de difficulté junior

Paul Jenft, après sa médaille de bronze en bloc, devient vice-champion du monde de difficulté de la plus belle des manières : en toppant la voie de finale. Diego Fourbet termine quant à lui 4ème.

Paul Jenft est vice-champion du monde de difficulté junior
Paul Jenft lors de sa finale en coupe du monde à Villars ! Photo : K-ptur / BlokCorp

Quelle finale ! Une voie parfaite composée de nombreux mouvements de blocs où la moindre erreur était fatale. Les athlètes tombent un à un en début de voie jusqu’à ce que Diego Fourbet arrive sur le mur. Il monte haut, et au vu des performances des athlètes précédents nous pouvions nous poser une question : est-ce quelqu’un montra aussi haut que lui ?

C’était sans compter sur Paul Jenft, qui raflait déjà la médaille de bronze en bloc en début de semaine. Il avale les mouvements sans montrer de signe de faiblesse. Il trouve un coincement de genoux parfait aux ¾ de la voie pour se reposer pendant quelques dizaines de secondes puis repart. Il arrive enfin en haut du mur et clippe le relais final. Quelle démonstration !

Le japonais Rei Kawamata chute à quelques mouvements de la fin. Il reste un seul athlète à passer : Hamish McArthur, vainqueur en bloc. Est-il capable de topper la voie et ainsi de prendre la médaille d’or à notre français ? Et oui, il en est capable, et devient par la même occasion double champion du monde junior. Une performance dantesque.

Malheureusement, malgré son magnifique run, Diego Fourbet doit se contenter de la 4ème place à seulement deux prises de la médaille.

Le résumé des 2 derniers jours :

Tout d’abord, Mejdi Schalck, 4ème en bloc, a pris sa place pour la demi-finale de difficulté hier matin avec un très bon run sur la première voie et une erreur sur la seconde qui le relaye à la 4ème place. En demi-finale il nous démontre une nouvelle fois tout son talent et prend la tête de ce tour en toppant la voie.

Les championnats du monde jeunes, après cette longue période de pause, nous permettent de découvrir les nouvelles futurs stars. Et le japonais Sorato Anraku semble bien parti pour en devenir une. Après sa victoire en difficulté chez les minimes, il parvient à flasher les 6 passages lors des qualifications en bloc et réalise 4 tops en 6 essais en demi-finale hier matin. Sa première participation à une compétition internationale fait donc pour le moment grande impression. Nous le retrouverons samedi en live à partir de 18h30 pour la finale. Ça ne passe malheureusement pas pour Max Bertone qui doit se contenter de la 16ème place.

Hier après-midi, Lily Abriat et Meije Lerondel ont dominé les demi-finales en bloc chez les minimes. Cette dernière est d’ailleurs la seule à faire le bloc 2 réalisant ainsi les 4 passages.

Suite du programme
Meije Lorendel qui jette sur la dernière prise du bloc 2 ! Photo : Jan Virt

Ce matin, ce sont les juniors femmes qui ont débuté le bloc. Naile Meignan écrase la concurrence sur ce tour en étant la seule à réaliser les 6 blocs proposés. Camille Pouget et Kintana Iltis s’offrent elles aussi une place pour la suite de la compétition en terminant, respectivement, 14ème et 19ème. Voici d’ailleurs le bloc numéro 3 que seule Naile aura réalisé (il a subi des petites modifications avant le début des qualifications) :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par BLOKCORP | Escalade ⚡ (@blokcorp)

Enfin, cette après-midi, c’était au tour des cadettes de commencer le bloc. Et nos 2 françaises semblent en formes, Zélia Avezou prend la 4ème place des qualifications et Saula Lerondel termine 12ème.

La suite du programme :

Samedi 28 août

8h00 : Demi-finale bloc juniors femmes et cadettes femmes
12h30 : Finale difficulté cadets hommes

15h30 : Finale bloc minimes hommes

18h30 : Finale bloc minimes femmes

Dimanche 29 août

11h00 : Finale bloc juniors femmes
16h00 : Finale bloc cadettes femmes

Lundi 30 août

10h00 : Qualification vitesse minimes hommes et femmes
13h30 : Finale vitesse minimes hommes et femmes