Baptiste Dherbilly enchaîne la dernière voie non répétée de Fred Rouhling : « Empreintes »

Il y a 3 semaines, Baptiste Dherbilly réalisait la première répétition de « Mandallaz Drive » 9a, il revient aujourd’hui à la charge en s’offrant cette fois-ci celle de « Empreintes ».

Baptiste Dherbilly Empreintes
Baptiste Dherbilly s’offre la dernière voie non-répétée de Fred Rouhling : “Empreintes” !
Photo : Léa Delacquis

Il y a 3 semaines, le grimpeur français Baptiste Dherbilly réalisait la première répétition de « Mandallaz Drive » 9a. Voie qui avait été ouverte en 2004 par Fred Rouhling. Aujourd’hui, il s’offre la dernière voie non-répétée de ce dernier : « Empreintes » à Saint Pierre de Faucigny.

Cette ligne se situe à côté de « Salamandre » 9a+, une autre voie de Fred Rouhling répétée uniquement par Baptiste. Le départ en 7c a été ouvert par François Ducastel puis Fred Rouhling a ajouté quelques points pour finir en haut de la falaise. Une extension de 15 mètres débutant par un jeté à l’aveugle sur un long plat pour continuer sur des mouvements sur petites prises. Finalement, le grimpeur atterrit sur le crux : un jeté très dur qui se conclut par quelques mouvements physiques.

Voici le retour de Baptiste Dherbilly, notre Indiana Jones de l’escalade en France :

« Empreintes » Première répétition de cette voie annoncée 9a/b par @fredrouhling en 2008.

Après « Salamandre » et « Mandallaz Drive » il me paraissait logique d’aller voir la dernière voie de Fred qui n’avait pas encore été répétée.

Après avoir usé de la brosse pour dépoussiérer cette ligne, je parviens à déchiffrer les mouvements. Certes le caillou n’est pas mirobolant mais la voie propose un effort très intéressant avec des mouvements aléatoires. On y trouve notamment un jeté au milieu avec un engagement certain !

Cette ligne m’a demandé beaucoup moins d’investissement que sa voisine Salamandre.

Au-delà du détail de la cotation, qui selon moi est plus proche de 8c+, je tiens à remercier Fred pour “l’Empreinte” qu’il nous a laissée dans la réalisation de ces lignes atypiques.

La boucle est bouclée avec cette belle trilogie de la Yaute, maintenant cap sur d’autres lignes oubliées.